DJI Phantom 3 4K

  • €600.00


 

Envie d’en savoir plus ?

Le Phantom 3 pèse 1280 grammes avec sa batterie et ses hélices autobloquantes (les mêmes que celles du Phantom 2… et c’est l’un des seuls composants compatibles avec l’ancien modèle). En diagonale, avec les hélices installées, il mesure 68,9 cm. On constate un petit embonpoint par rapport aux précédents modèles, donc. DJI indique qu’il est capable de grimper à 6 mètres par seconde (21 km/h), de descendre à 2 mètres par seconde (7 km/h), de voler horizontalement à 16 mètres par seconde (57 km/h) en mode ATTI (c’est-à-dire stabilisé mais sans GPS). 

Phantom 3 Remote Controller_

Il est capable de voler jusqu’à 6000 mètres d’altitude. Ce qui, précisons-le, ne signifie pas qu’il soit capable de monter de 0 à 6000 mètres, mais que le plafond de vol est limité cette altitude. Le positionnement GPS profite d’une puce à la fois compatible avec le GPS américain et le Glonass russe, ce qui assure une rapidité de détection de la position et une précision de l’ordre du mètre. Directement hérité de l’Inspire, le Phantom 3 dispose d’un sonar et d’une caméra, situés en-dessous de la coque. A quoi ça sert ? Le sonar permet au contrôleur de vol de maintenir l’appareil à une hauteur constante sans l’aide du GPS, en intérieur par exemple. Il fonctionne jusqu’à 3 mètres de hauteur. La caméra permet de figer l’appareil à un endroit, toujours sans GPS. Cette technologie fonctionne de manière très satisfaisante avec un sol qui présente des motifs et qui ne bouge pas, et lorsque la luminosité est suffisante (supérieure à 15 lux, soit à peu près l’éclairage de rue).

Envie d’en savoir encore plus ?

Phantom 3 Professional_

La batterie est une Lipo de 4S (à la différence des précédents modèles en 3S) 15,2V d’une capacité de 4480 mAh qui assure, selon DJI, une autonomie de 23 minutes. Cette batterie pèse 370 grammes. Ce sont tout naturellement de nouveaux ESC qui sont installés pour s’accommoder de la batterie 4S. Ils ne sont plus situés dans les bras, mais au centre de l’appareil. La radiocommande fonctionne en 2,4 GHz (entre 2400 et 2483 MHz), avec une portée estimée à 2 kilomètres. Elle est alimentée par une batterie intégrée Lipo de 6000 mAh. On y trouve un bouton de retour au point de départ (RTH) en façade, un interrupteur pour changer de mode de pilotage (GPS ou ATTI), une molette destinée à contrôler l’inclinaison de la caméra, une autre pour choisir les réglages dans l’interface, un bouton pour démarrer l’enregistrement d’une vidéo, un bouton pour prendre une photo, un bouton pour revoir les photos et les vidéos. Elle dispose aussi d’un port USB pour la connexion à un appareil mobile, smartphone ou tablette, iOS ou Android, et d’un port microUSB pour la recharge de la batterie pour on ne sait quel usage (pour l’instant). Une prise sur le côté permet la recharge de la batterie. L’application DJI Pilot servira d’outil pour effectuer les réglages de l’appareil et pour obtenir le retour vidéo en temps réel. Plus de passage par un ordinateur pour effectuer les calibrages et modifications de paramètres, tout pourra être effectué sur le terrain !

Envie d’en savoir toujours plus ?

La caméra est montée sur une nacelle stabilisée en 3 axes, ce qui signifie qu’elle compense tous les mouvements : pencher vers l’avant ou l’arrière, vers la droite ou la gauche, ainsi que les lacets. Elle est pilotable sur le pitch, c’est-à-dire qu’il est possible de l’incliner vers le bas jusqu’à -90° (à la verticale) et vers le haut jusqu’à +30°.

 Phantom 3 Advanced

Et la caméra elle-même ? Il s’agit d’un modèle qui repose sur un capteur Sony Exmor 1/2.3 de 12,4 mégapixels. Sa lentille affiche un FOV (angle de vue) de 94° à f2.8, le focus étant figé sur l’infini. Elle corrige l’effet fish-eye automatiquement. La caméra fonctionne entre 100 ISO et 1600 (pour la photo) ou 3200 pour la vidéo. Les clichés sont pris dans une résolution de 4000 x 3000 pixels, en Jpeg ou en Raw (DNG). La prise de vues se fait à l’unité, par rafales de 3, 5 ou 7 clichés, ou en timelapse, c’est-à-dire de manière automatique à intervalle réguliers. La caméra permet aussi le bracketing avec 3 ou 5 clichés shootés par photo. La traduction ? Il sera possible de produire des belles images en HDR… Voilà pour les caractéristiques communes.

Envie d’en savoir vraiment plus ?

Phantom 3a

La différence entre le Phantom 3 Advanced et le Phantom 3 Professional réside dans les modes vidéo de la caméra. Pour le premier, c’est de la Full HD (1920 x 1080) pixels à 60 images par seconde. La caméra filme aussi en 1080p à 30 fps, en 720p à 30 et 60 fps. Pour le second, l’image est en « vraie » 4K (4096 x 2160 pixels) à 30 images par seconde ou en 4K (3840 x 2160 pixels) à 30 images par seconde. La caméra filme aussi en 1080p et 720p. Les vidéos sont stockées sur une carte microSD placée à bord de l’appareil, d’une capacité de 32 64 Go max. Le débit maximum de la vidéo est de 60 Mbps.

Et le retour vidéo ?

La caméra est associée à un émetteur Lightbridge, semblable à celui qui équipe l’Inspire 1. L’image filmé Le e par la caméra à bord est donc envoyée en temps réel (ou presque) vers le récepteur qui se trouve dans la radiocommande du Phantom 3, via un émetteur 2,4 GHz à 100 mW, dans une résolution de 720p à 30 images par seconde. 

Phantom 3 Remote Controller

Le visionnage s’effectue sur le smartphone ou la tablette, reliés à la radiocommande par un câble USB. La latence, indique DJI, est de 220ms « selon les conditions et l’appareil mobile ». Il aurait sans doute fallu ajouter « selon la distance et les obstacles ». Une fonction de partage en ligne permet de diffuser l’image en temps réel. Director est un module de l’app DJI Pilot qui permet d’éditer les vidéos, d’ajouter des musiques et de poster le résultat sur des sites de partage. A cela s’ajoutent un simulateur de Phantom 3 (comme celui de l’Inspire 1) et un logbook (carnet de bord) récapitulant tous les vols…

Que faut-il en retenir ?

Le Phantom 3 est un Phantom 2 au stéroides, ou un petit Inspire 1, plus ou moins proche de l’un ou l’autre selon que la caméra est Full HD ou 4K. Parfait, donc, pour équiper les amateurs de belles images. Et sans doute les professionnels puisque son poids le rend accessible aux scénarios de la réglementation française…
Phantom 3 Remote Controller__

La comparaison entre la caméra 4K du Phantom 3 et un appareil GH4 de Panasonic sera inévitable. Mais peu opportune puisque le Phantom 3 4K est moins cher que le GH4 tout seul (avec son objectif) et… qu’un multirotor capable de le porter.

Les Phantom se sont vendus comme des petits pains jusqu’à présent. Il est probable que le Phantom 3 connaisse un succès semblable avec son prix plutôt agressif. Car il faut compter 1099 € pour le Phantom 3 Advanced (1199 € avec une batterie supplémentaire), et 1399 € pour le Phantom 3 Professional (1499 € avec une batterie supplémentaire)… Note : ce sont les tarifs officiels indiqués par DJI (et non pas une conversion estimée depuis le dollar ou la livre sterling). La disponibilité est prévue pour la fin avril 2015.

 


Nous vous recommandons également

Sale

Unavailable

Sold Out